Contact
-->

Protection contre les appels frauduleux

Avec son système Voice SafeGuard, cegecom aide ses clients à mieux se protéger contre les cybercriminels.

Soucieux de sécurité dans le domaine des télécommunications et des données, cegecom a toujours été intransigeant en matière de protection d’infrastructures téléphoniques et Internet contre les cybercriminels. Cette année, l’opérateur alternatif de télécommunications a revu sa plateforme de détection et de protection contre la fraude par téléphone, avec le lancement de Voice SafeGuard, un système équipé des fonctionnalités performantes les plus actuelles en matière de détection et de blocage intelligents des appels malveillants.

Déployé en Allemagne depuis 2015 au sein de sa société soeur VSE NET, la plateforme a depuis bien longtemps fait ses preuves. cegecom peut ainsi capitaliser sur l’expérience client acquise ses dernières années dans ce domaine par le groupe de télécommunications. Si les technologies de l’information et des télécommunications soutiennent la croissance des entreprises, elles ne sont pas sans risques de malveillances et de fraudes informatiques à grande échelle pour ces dernières.

Dans les télécommunications par exemple l’un des actes de cybercriminalité les plus courants est la fraude par partage des revenus internationaux (IRSF). « Les cybercriminels passent l’Internet au scan, à la recherche de failles dans les infrastructures téléphoniques des sociétés, » explique Manuel Kaspar, spécialiste Voix chez cegecom et en charge du projet Voice SafeGuard. «Profitant de failles – mots de passe par défaut non modifiés, bugs dans les interfaces, pares-feux VoIP vulnérables – les fraudeurs s’introduisent dans le système de téléphonie IP de leurs victimes. Ils passent alors des milliers d’appels d’à peine quelques secondes, afin de ne pas être détectés, vers des numéros étrangers à tarif majoré. Ils prennent ensuite leur part des gains ainsi extorqués via le service payant. »

Mieux vaut prévenir que guérir

« Les opérateurs téléphoniques dépourvus de protections adéquates contre ces types de fraude ne s’aperçoivent généralement pas qu’il y a eu violation de la sécurité, tant qu’ils n’ont pas été alertés par un client qui a reçu une facture téléphonique exorbitante,» poursuit Sascha Engel, Chef du service Billing (facturation client), spécialiste et utilisateur du système Voice SafeGuard chez VSE NET.
Une fois le mal fait, la poursuite des pirates informatiques au-delà des frontières s’avère bien souvent impossible ou trop coûteuse. Aussi, la meilleure réponse à ce type de fraudes reste encore la prévention.

« Celle-ci passe à la fois par la révision des processus de sécurité au sein de l’infrastructure de téléphonie, mais aussi par la mise en place d’un système de détection et de blocage de la fraude, tel Voice SafeGuard,» insiste M. Kaspar.

Ainsi, quand des cybercriminels tentent de s’introduire chez leur cible, la plateforme bloque automatiquement les appels intrusifs et alerte le centre de contrôle de cegecom, qui à son tour avertit la société victime.

Le système Voice SafeGuard surveille en temps réel 24h/24 et 7j/7 les appels sortants, et identifie les types de fraudes que les cybercriminels ont tenté de commettre. Ensemble avec le client, cegecom définit en amont les critères de détection et de blocage des appels, qui seront pris en compte par la plateforme : comme par exemple les pays destinataires des communications téléphoniques depuis lesquels les cybercriminels potentiels opèrent, ou bien le nombre maximum d’appels pouvant être effectués dans un temps donné vers un même numéro.

Nous définissons ainsi plusieurs milliers de règles de contrôle et de sécurité. Et si par exemple un appel a été généré à trois reprises vers un de ces pays, le système bloquera le 4ème ou le 5ème appel vers ce pays, » détaille M. Engel.

« Notre plateforme prend en compte les niveaux les plus élevés de protection des données d’Innogy SE, mais aussi du régulateur allemand des télécommunications, la Bundesnetz Agentur ».

Grâce à Voice SafeGuard, les clients du premier opérateur alternatif de télécommunications dans la Grande Région peuvent se rassurer en matière
de sécurisation et de protection de leur infrastructure téléphonique. D’autant que pour prévenir tous types nouveaux de malveillances qui
pourraient cibler leur infrastructure téléphonique, cegecom revoit régulièrement avec eux les critères de détection et de blocage des appels frauduleux.
Car mieux vaut prévenir que guérir : avant la mise en place de la nouvelle plateforme Voice SafeGuard chez VSE NET, les pertes annuelles causées par les appels frauduleux se montaient à plusieurs centaines de milliers d’euros. Depuis, le montant de la fraude a été divisé par cent.